still_indianpalace

iNDIAN PALACE

 

JOHN MADDEN | 127 MIN | 9 MAI 2012 | JUDI DENCH, TOM WILKINSON, MAGGIE SMITH, BILL NIGHY

L’Angleterre n’est plus faite pour les seniors, même la retraite se délocalise ! Plusieurs retraités britanniques coupent toutes leurs attaches et partent s’établir en Inde, dans ce qu’ils croient être un palace au meilleur prix. Bien moins luxueux que la publicité ne le laissait entendre, cet hôtel délabré au charme indéfinissable va bouleverser leurs vies de façon inattendue.

Les vieux, ça coûte cher et ça prend de la place. Que faire pour régler le problème ? Les déporter en Inde. Voilà un pitch intéressant et cynique. Et bien non. Pour des raisons toutes différentes – et effectivement pas spécialement optimistes – nos protagonistes partent en Inde afin de se (re)trouver, de (se) découvrir une nouvelle aventure ou de ne pas finir par être un fardeau pour ses enfants. C’est mignon et ça peut attirer la guimauve bien-pensante pour bobos. Heureusement, le dosage n’est pas trop chargé et le film reste léger et agréable. Grâce à des dialogues ne manquant pas d’humour et de justesse, ainsi qu’à un casting impeccable et à un scénario qui leur fait la part belle avec habileté,Indian Palace trouve en attrait ce qu’il perd en audace. Une exploration sereine des affres de la retraite et du troisième âge.

Si ce Indian Palace ne cherche pas à éviter les lieux communs, il se repose sur le charme de ses interprètes et de ses personnages, tous dépeints avec second degré et tendresse. Un divertissement honorable, dépaysant et plutôt plaisant malgré quelques longueurs. 

 INDIAN PALACE ●●



1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
[récap] LES BLEUS DE 2012 : LES BONS FILMS « LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback
[…] INDIAN PALACE, de John Madden […]