featured_hors-normes

HORS NORMES

La fiche

Réalisé par E. Toledano, O. Nakache Avec Reda Kateb, Vincent Cassel…
France Comédie dramatique – Sortie : 23 octobre 2019 – Durée : 114mn

Synopsis : Bruno et Malik vivent depuis 20 ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés « d’hyper complexes ». Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes.

La critique du film

Pour refermer une édition exceptionnelle, il fallait un film « Hors normes« . Et Thierry Frémaux et sa sélection ont choisi le bien nommé nouveau long-métrage du tandem Toledano-Nakache pour refermer le livre du 72e festival de Cannes. Après E.T., l’extraterrestre de Steven Spielberg (en 1982), Thelma et Louise de Ridley Scott (en 1991) ou encore le Don Quichotte de Terry Gilliam l’année dernière, c’est donc un bel honneur qui est fait aux réalisateurs d’Intouchables, plutôt habiles lorsqu’il s’agit de signer des films populaires sans sacrifier l’exigence sur l’autel du commercial, mêlant intelligemment comédie et fond sociétal, faculté dont bien de leurs compatriotes semblent dépourvus. Mais le succès récent de Les invisibles a confirmé que le public (comme la critique) suivait…

Avec Hors normes, les spécialistes du feel-good à la française signent une chronique humaniste plutôt aboutie et explorent leur sujet (la prise en charge de l’autisme, l’engagement associatif) avec une réussite certaine, portant à l’écran l’histoire vraie de deux éducateurs d’une association juive venant en aide aux enfants autistes ne trouvant pas de structures pour les prendre en charge autrement que par traitement médicamenteux. Le tandem Kateb-Cassel est parfait, entre gouaille, tendresse et bienveillance. Le second livre d’ailleurs l’une de ses meilleures prestations de ces dernières années.

Venant à la fois du coeur et de la réalité, Hors normes mêle habilement réalisme et humour pour viser juste tout en ne sacrifiant pas la profondeur de son thème, avec la dignité nécessaire. Avec leur comédie sociale chaleureuse et efficace, le duo Toledano-Nakache a offert une belle conclusion à une édition de grande qualité, et confirme qu’il n’a pas fini de régner sur le genre dans l’hexagone.



Présenté en Dernière Séance au festival de Cannes 2019