still_flight

FLIGHT

Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel… L’enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations… Que s’est-il réellement passé à bord du vol 227 ? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière. 

Après plusieurs échecs commerciaux (Le Pôle Express, Beowulf,  Apparences…), le réalisateur Robert Zemeckis revient à un genre qui a fait jadis son succès et sa notoriété : le film dramatique-catastrophe. Celui qui a été hautement plébiscité avec Forrest Gump, Seul au monde ou encore la trilogie Retour vers le futur, a débauché Denzel Washington pour incarner ce pilote alcoolique et pourtant héroïque. Il faut saluer la prestation excellente de l’acteur déjà oscarisé (et à nouveau nominé cette année) qui se révèle à nouveau très touchant et très juste. A ses côtés, Kelly Reilly mérite d’être saluée, impeccable dans son second rôle. Malgré sa longueur, le film se laisse suivre très agréablement et sans ennui. Malgré son classicisme, l’émotion et la compassion pointent le bout de leur nez à quelques reprises. Faudra t’il allouer cette réussite au réalisateur ou au talent de son acteur principal ? Très certainement les deux. Flight est donc un film de bonne qualité porté par un casting impeccable qui ne pêche que par ses cinq dernières minutes un peu moralisatrices et donc dispensables. En dehors de ça, c’est touchant, c’est humain et c’est beau. Un film accessible, réussi et donc à découvrir.

ROBERT ZEMECKIS | DRAMA, CATASTROPHE | USA  | 138 MIN | 13 FEVRIER 2013 | DENZEL WASHINGTON, KELLY REILLY




3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
SMASHED | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAFlowffred Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ffred
Invité
On est bien d’accord ! 😉
Flow
Invité
On est bien d’accord bis 😮
Mais j’ai trouvé que la fin laissait plutôt planer l’ambiguïté derrière sa morale facile. Il reste un gros connard, non ?
trackback
[…] a déjà été maintes fois utilisé au cinéma – et pas plus tard qu’en janvier dernier dans Flight – le traitement est ici suffisamment original pour valoir le […]