featured_Jeune-femme-leonor-seraille

JEUNE FEMME

Prometteur

Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Au fil des rencontres, la jeune femme est bien décidée à prendre un nouveau départ. Avec panache.

Dans le tourbillon d’la vie.

Paula, la trentaine, hypersensible et à fleur de peau, est partie très tôt du cocon familial. Après des années passées au Mexique avec Joachim, qui vient tout juste de la quitter, elle est de retour à Paris. Cette rupture s’annonce plus compliquée que prévue pour la jeune femme, elle qui a toujours vécu à travers lui, valorisée par son regard de photographe.

Cette situation provoque chez elle un point de non-retour qui la plonge dans une profonde solitude et la ramène à un état d’errance la faisant frôler l’hystérie. Paumée ? C’est le mot. Et Paris ne l’aide en rien à remonter la pente. Paula apparaît comme un personnage fragile, un oisillon tombé du nid, perdu dans une jungle sans merci. Il y a quelque chose dans cette ville qui l’aspire, l’agresse ; ici, tout semble aller trop vite. Anonyme. C’est ce qu’elle devient, aux yeux des autres, aux yeux du monde, recluse, allant jusqu’à remettre elle-même en question sa propre intériorité.

Paula ne se connaît pas, elle ne se connaît qu’à travers le regard des autres, leurs attentions, leur reconnaissance, leurs réflexions, leurs préjugés, ayant une très faible estime d’elle-même. Elle passe de lieux en lieux dans Paris, mais n’est jamais prise au sérieux, faisant face à une précarité contre laquelle il est difficile de lutter. Son parcours dans le film de Léonor Séraille est quelque peu initiatique. À la manière d’une expérimentation, elle se découvre, apprend, pas à pas, à vivre, apprécier, ressentir, exister, tout simplement.

La trame du scénario, particulièrement ténue, permet une identification aisée au personnage principal, admirablement bien interprété par la sublime Laetitia Dosch. En toute simplicité, Léonor Séraille parvient à révéler une réalité sociale de la jeunesse d’aujourd’hui, criante de vérité. Si le film a obtenu le prix de la caméra d’or au festival de Cannes, il annonce de belles promesses pour une future cérémonie des César.

La fiche

JEUNE FEMME
Réalisé par Léonor Séraille
Avec Laetitia Dosch, Grégoire Monsaingeon, Souleymane Seye Ndiaye…
France – Comédie dramatique
Sortie : septembre 2017
Durée : 97
 min

Remerciements : Reflet Médicis / Les écrans de Paris, Shellac




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre