critique braquage à l’ancienne

BRAQUAGE À L’ANCIENNE

Sans intérêt

Après la suspension de leur fonds de retraite, trois vieux ouvriers décident de braquer la banque du coin.

Old-up.

« Réalisé par Zach Braff ». La seule et unique raison de se motiver pour aller voir Braquage à l’ancienne, c’est sûrement cette phrase écrite quelque part sur l’affiche, ou au détour d’un carton de bande-annonce. C’est que le sieur Braff fait partie de ces têtes connues du monde audiovisuel qu’il est quasiment impossible de détester. Si sa candeur et sa lose n’auraient, par miracle, pas frappé la rétine de toute une génération avec Scrubs, les touchants Garden State et Le Rôle de ma vie, quand bien même imparfaits, transpirent d’une candeur encore confirmée par notre récent entretien avec le comédien devenu réalisateur. Nous voilà aujourd’hui spectateurs d’un Braquage à l’ancienne, comédie reposant pleinement sur ses gros dinosaures du ciné. Les personnages de Michael Caine, Morgan Freeman et Alan Arkin, plus quelques guests gênants, n’ont aucune valeur ajoutée par rapport au pitch du film, déjà pas bien long à écrire. Bonjour, voilà des vieux qui vont organiser et commettre un hold-up, ce qui n’est pas en principe un truc de vieux. Nous voilà donc partis pour du divertissement de situation.

Les scènes s’enchaînent mollement, le discours social, morne et résigné, est traité avec une lourdeur qui tend même à rendre son propos ambigu. Peu à peu, le malaise s’installe : ce n’est pas tant que les gags ne font pas rire… encore faudrait-il qu’il y en ait. On se gratte, on attend, on croise et on décroise ses jambes. On espère une étincelle pour résister à l’envie idiote, mais terriblement palpable, de checker ses mails. Les rebondissements (si on ose le terme) sont aussi lents et prévisibles qu’un monte-escalier Stannah dans un pavillon rosâtre d’un quartier résidentiel de Fontenay-Sous-Bois coincé entre deux gares RER.

On fait des vannes de mauvais goût, mais gloire à celui qui alignera deux arguments consécutifs sur ce Braquage à l’ancienne. On dit parfois des vieux objets ou des vieilles méthodes qu’elles sont « kitsch », « retro », « old school ». Ici, elles sont juste mornes et sans intérêt. Gageons que Braff ait vu là un film de commande opportun pour stocker quelques cachets de côté et sauter la case financement participatif de son prochain long-métrage.

La fiche

affiche braquage à l'ancienne

BRAQUAGE À L’ANCIENNE
Réalisé par Zach Braff
Avec Morgan Freeman, Michael Caine, Alan Arkin…
Etats-Unis – Comédie musicale, drame
Sortie : 2 mai 2017
Durée : 96 min




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x