still_ErnestAndCelestine

ERNEST ET CELESTINE

Dans le monde conventionnel des ours, il est mal vu de se lier d’amitié avec une souris. Et pourtant, Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, va accueillir chez lui la petite Célestine, une orpheline qui a fui le monde souterrain des rongeurs. Ces deux solitaires vont se soutenir et se réconforter, et bousculer ainsi l’ordre établi.

Adapté des albums de Gabrielle Vincent par le talentueux Daniel Pennac qui signe le scénario et les dialogues, Ernest et Célestine est un conte tendre et malicieux qui s’apprécie à n’importe quel âge.

Ernest et Célestine, c’est la rencontre d’un faux grand méchant ours solitaire et d’une petite souris contrariée parce qu’elle préférerait dessiner que de soigner les dents de ses congénères. L’humour du film est léger et naturel, les deux protagonistes sont attachants sans en faire des tonnes, la musique de Thomas Fersen reste discrète et délicate comme le crayon des auteurs.

A l’heure des sorties programmées pour les fêtes, Ernest et Célestine est LE conte à découvrir en famille : une histoire intergénérationnelle comportant tellement plus de charme que les produits tape à l’œil formatés par Dreamworks and Co. 

 

B. RENNER, V. PATAR, S. AUBIER | FRANCE | 79 MIN | 12 DECEMBRE 2012 | LAMBERT WILSON, PAULINE BRUNNER



0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
cinemarium
7 années il y a

Les critiques sont en effet unanimes ! Je vais profiter de ces fêtes pour aller découvrir ce conte qui semble des plus recommandables. Les dessins sont très beaux, c’est déjà un bon point ! 😉

Concernant Dreamworks, je suis totalement d’accord avec toi: leurs films sont de plus en plus fades et formatés – que ce soit dans leur sujet ou dans leur mise en scène / mise en forme. Le talent et l’inspiration semblent avoir fui le studio.

L'accro aux dvd
7 années il y a

Un trés beau film tant pour les enfants que pour les adultes. Le dessin est « vivant » et le bande son parfaitement maîtrisée. Un joli compte.

jujulcactus
7 années il y a

Je viens juste de le voir et je dois avouer être encore sous le charme de cette fable, c’est d’une grande tendresse, d’une douceur infinie… Et c’est vraiment loin d’être bête, très subtil dans sa morale et dans l’imbrication avec les albums de jeunesse .. Complètement en accord avec ta critique donc… 🙂

… Mais le tacle gratuit à Dreamworks animation à la fin pourquoi ???
As-tu vu LES CINQ LEGENDES pour dire cela ? Parce qu’il est vraiment chouette …

trackback
7 années il y a

[…] ERNEST ET CÉLESTINE, de Stéphane Aubier […]

trackback
6 années il y a

[…] d’un des célèbres romans de Daniel Pennac (qui avait, lui, récemment oeuvré au très joli Ernest et Célestine), Au bonheur des ogres publié lors de la glorieuse année 1985. Ce premier volet de la Saga […]

7
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x