featured_deux-film

DEUX

Nina et Madeleine sont profondément amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles vont et viennent entre leurs deux appartements et partagent leurs vies ensemble. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine. Jusqu’au jour où un événement tragique fait tout basculer…

Critique du film

Les amours de Nina et Madeleine sont de ses secrets inavoués qui bouleversent et peuvent plonger dans le trouble dès lors qu’un aléa vient tout chambouler. Barbara Sukowa et Martine Chevallier font vivre ces deux sublimes personnages d’amoureuses avec une intensité rare et beaucoup de conviction. Dès lors que Madeleine se retrouve incapacitée, c’est tout leur univers qui vole en éclat, et le sentiment de perte et de déclassement crève l’écran.

Ces scènes où Nina rivalise de sagacité et de subterfuges pour réussir à voir et serrer dans ses bras son amante, sont époustouflantes de sensibilité. Sa colère contre la bêtise obscurantiste de personnes plus concentrées sur leurs carences émotionnelles que sur le respect d’une femme qui a tout sacrifié aux apparences, apparaît dès lors comme réjouissante et communicative.

L’italien Filippo Meneghetti réalise un premier film brillant, au sujet difficile et sensible, sublimé par la grâce de deux actrices aux regards chargés d’émotions et d’amour.

Bande-annonce

12 février 2020 – De Filippo Meneghetti, avec Barbara SukowaMartine ChevallierLéa Drucker