featured_Barry-Seal-American-Traffic

BARRY SEAL : AMERICAN TRAFFIC

Superficiel

L’histoire vraie de Barry Seal, un pilote arnaqueur recruté de manière inattendue par la CIA afin de mener à bien l’une des plus grosses opérations secrètes de l’histoire des Etats-Unis.

L’arnaqueur.

Très prolifique en 2017 (après The Wall) et, alors qu’il planche sur la suite de Edge of tomorrow mais aussi sur la saga SF Chaos walking, Doug Liman raconte le destin hors du commun de Barry Seal, ex-pilote de ligne devenu agent de la CIA et trafiquant international de drogue pour le compte d’Escobar et consorts.

Pour incarner ce personnage au parcours atypique, il a casté Tom Cruise – qu’il retrouve après Edge of tomorrow, justement. En optant pour un ton plutôt comique, Liman choisit la cocasserie comme moteur de ce récit rocambolesque qui ne manquera pas d’évoquer (parfois) le Loup de Scorsese. Problème : souhaitait-il rendre son personnage principal aussi insupportable qu’il ne l’est à l’écran ? Ou est-ce l’effet tête-à-claques que peut parfois produire l’interprète d’Ethan Hunt ? Probablement un peu des deux. Quoiqu’il en soit, le visionnage de Barry Seal : American Traffic est guidé par l’envie croissante de voir tomber cet arrogant personnage, d’une façon ou d’une autre. Passablement divertissant – on ne peut résister à la pulsion de regarder sa montre durant les deux heures qu’il dure – le film de Liman peine parfois à maintenir l’intérêt du spectateur en dépit d’un montage frénétique et d’une mise en contexte à base d’images d’archives visant continuellement à replacer le destin de Seal dans l’histoire de l’Oncle Sam.

La vie de Barry Seal avait quelque chose de fascinant qui justifiait qu’Hollywood s’empare du sujet. Mais face à la complexité d’un tel parcours, Barry Seal : American Traffic reste un peu trop superficiel et l’ambivalence du personnage ne paraît jamais creusée suffisamment, comme par peur de confier la tragédie sur les épaules de Cruise. Le bonhomme joue avec le feu et, pourtant, ce dangereux pari grandeur nature ne créé pas la tension escomptée. Dommage. La fable demeure cousue de fil blanc, des premières dérives à la richesse inouïe jusqu’à la chute dans la plus grande indifférence.

La fiche

BARRY SEAL : AMERICAN TRAFFIC
Réalisé par Doug Liman
Avec Tom Cruise, Sarah Wright, Domhnall Gleeson…
Etats-Unis – Biopic, comédie policière
Sortie : 13 septembre 2017
Durée : 
115 min
Film d’ouverture au 43e Festival de Deauville 




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre