still_We-blew-it

WE BLEW IT | Concours

Comment l’Amérique est-elle passée d’Easy Rider à Donald Trump ? Que sont devenus les rêves et les utopies des années 1960 et 1970 ? Qu’en pensent, aujourd’hui, ceux qui ont vécu cet âge d’or ? Ont-ils vraiment tout foutu en l’air ? Tourné en Cinémascope, du New Jersey à la Californie, ce road-movie mélancolique et élégiaque dresse le portrait d’une Amérique déboussolée, complexe, et chauffée à blanc par une année de campagne électorale. Inconsolable d’un âge d’or devenu sa dernière frontière romantique, elle s’apprête pourtant à appuyer sur la gâchette Trump.

Disponible dès le 5 juin en edition combo 

À l’occasion de la sortie en vidéo de WE BLEW IT de Jean-Baptiste ThoretLe Bleu du Miroir et Potemkine films sont heureux de mettre en jeu 2 coffrets combo du film.

Pour gagner, il vous suffit d’envoyer vos coordonnées postales avant le 15 juin 2018 avec la bonne réponse. C’est un tirage au sort qui désignera le gagnant parmi les candidats ayant répondu correctement à la question (par vrai ou faux) et ayant justifié de leur motivation par quelques mots sur le film. Devenez fans sur Facebook, suivez-nous sur Twitter ou partagez ce jeu sur les réseaux sociaux et doublez vos chances de gagner.

Participation UNIQUEMENT par mail à contact.lebleudumiroir@gmail.com

– – – – –

LA QUESTION DU CONCOURS : 

Le documentaire a été présenté au festival de Deauville… Vrai ou faux ? 

Bonus :
Entretien avec Bob Rafelson version longue
Entretien avec Michael Mann version longue
Entretien avec Stéphanie Rothman version longue
« Memory road : WE BLEW IT ou Requiem pour une Amérique défunte » par François Angelier
Entretien avec Philippe Rouyer
Commentaire audio de Jean-Baptiste Thoret
Livret de 100 pages

Augmentez vos chances en devenant fan du site sur Facebook.

Précisez votre pseudo FB/Twitter par la même occasion.

Concours réservé aux habitants de la France métropolitaine.

D’autres concours sur http://www.ledemondujeu.com

 




Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des