featured_Chez-nous

CHEZ NOUS

Artificiel

Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales. 

Le FN pour les nuls.

Si le fil conducteur de Chez nous raconte comment Pauline, infirmière à domicile dans une petite ville du nord de la France, élevée par des parents communistes et aujourd’hui sans réelles convictions politiques, va être approchée par un parti d’extrême droite et enrôlée pour être leur candidate aux municipales, il va très rapidement apparaître comme un simple prétexte pour dresser un portrait non exhaustif sur le FN d’aujourd’hui et son nouvel électorat. Des mécanismes de dédiabolisation aux groupuscules néo-nazis que le parti tente de garder dans l’ombre, en passant par les basses manœuvres des politiques, le climat social de la France et une mauvaise information qui convertissent des personnes lambda à l’extrême droite, le programme de Chez nous est pour le moins chargé. Sûrement trop. Le scénario en devient presque artificiel, certaines scènes sont un peu bancales et les nombreux personnages secondaires sont souvent réduits à de simples archétypes.

On est d’autant plus déçus que Lucas Belvaux nous a habitués à dresser des portraits plus subtil de la société (notamment dans les récents 38 témoins et Pas son genre). Si le réalisateur se noie un peu dans sa trop grande ambition, il n’a cependant pas tout perdu de son talent. Malgré un scénario trop linéaire, il arrive, épaulé par d’excellents comédiens, à conserver un vrai regard de cinéaste qui s’interroge. Il infiltre le milieu du FN par la petite porte, loin de celle des médias, par celle du quotidien, celle des hommes que l’on peut croiser tous les jours et pour lesquels on peut avoir de l’empathie. Et par là même, il réussit sa thèse, en démontrant que la dédiabolisation du FN peut amener à se voiler la face et ne plus voir ce qu’il y a derrière. Jusqu’à ce que cela nous revienne un jour en pleine face, comme dans l’ultime scène du film.

La fiche

thb_Chez-nous-affiche

CHEZ NOUS
Réalisé par Lucas Belvaux
Avec Emilie Dequenne, André Dussollier, Guillaume Gouix…
France – Thriller
Sortie : 22 février 2017
Durée : 118 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de