featured_celine-sciamma-qdpc

Céline Sciamma | QDPC

Pour le plaisir de parler Septième Art, nous avons décidé de soumettre notre Questionnaire de Proust Cinématographique à nos invités cinéma… Céline Sciamma, réalisatrice des réjouissants Naissances des pieuvres et Tomboy, et scénariste de l’irrésistible Ma vie de courgette de Claude Barras, s’est prêtée au jeu du QDPC.

Entrée en cinéphilie : Je pense que j’ai commencé à ritualiser mes sorties au cinéma à partir de La vie ne me fait pas peur de Noémie Lvovsky, en 1999. Je pense aussi que c’est parce qu’il y avait quelque chose d’actuel. Le présent du cinéma français.

Plaisir inavouable : De vraiment inavouable, ça a été longtemps Showgirls de Verhoeven mais c’est devenu très chic de l’aimer.

Classique ennuyeux : Les tontons flingueurs. Je n’y arrive pas du tout. Je sais que c’est culte pour certains mais moi je ne peux pas.  

Chef d’oeuvre méconnuMorse de Tomas Alfredson.

Pleurer à chaque fois : E.T de Steven Spielberg.

Mourir de rire à chaque fois : South Park, le film. Je ne me remets pas de cette scène d’introduction. Les cinq premières minutes, c’est une comédie musicale pétomane. C’est fort. Ou Y’a-t-il un flic dans l’avion ?

La Sainte trinité : David Lynch, Hayao Miyazaki et Robert Bresson.

L’actrice ultime : Catherine Deneuve.

L’acteur ultime : Marlon Brando. 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de