LE FIDÈLE | Bande-annonce du nouveau Roskam

Qui ?

Matthias Schoenaerts et Michael R. Roskam ne se quittent plus. Depuis le court-métrage The one thing to do (2005), le comédien et le réalisateur flamand se retrouvent régulièrement. Leur collaboration a permis de révéler l’acteur, bluffant dans le choc cinématographique Bullhead. Après une excursion américaine avec Quand vient la nuit, le tandem retourne sur ses terres natales avec Le Fidèle. Adèle Exarchopoulos sera également de la partie pour ce drame qui promet une rencontre au sommet entre ces deux interprètes parmi les plus captivants du moment. L’actrice se confiait lors du dernier festival de Cannes et ne cachait pas son enthousiasme :

Il s’agit sans doute du plus beau scénario qu’il m’ait été donné de lire depuis La Vie d’Adèle. Dans Le Fidèle, Michaël laisse courir son imagination et y insuffle quelque chose de très poétique. Jouer avec Matthias Schoenaerts, qui, bien que très différent de moi, partage mon côté animal, m’emballe. Et puis la rencontre avec le réalisateur a, comme toujours pour moi, beaucoup compté. J’aime le côté sans ego des Belges. Chaque jour, j’ai hâte de retourner travailler. 

Quoi ?

Pas intéressé pour un sou par la comédie loufoque, Michael R. Roskam porte ce projet depuis 2007. Initialement, l’idée a germé alors qu’il écrivait Bullhead. Mais le personnage qu’il avait en tête pour une histoire parallèle a donné lieu à une histoire à part entière. Celle-ci racontera un « drame sombre et romantique, sur fond de crime organisé en Belgique ». Le Fidèle verra naître une histoire d’amour entre le gangster Gino (Schoenaerts) et une pilote de course Bénédicte (Adèle), contrariée par le passé secret de Gino. Tout un programme concocté par le duo de scénaristes prolifiques Thomas Bidegain et Noé Debré, à qui l’ont doit déjà Dheepan et Les Cowboys.

 

Quand ?

Bien mieux qu’une carte de fidélité Auchan, Adèle Exarchopoulos semblait abonnée au Festival de Cannes depuis sa révélation dans La Vie d’Adèle en 2013 malgré des rôles pas toujours à la hauteur de son talent. Pourtant, la date de validité de la carte semble dépassée, puisque son Orpheline d’Arnaud des Pallières ne sera pas de la partie. Le Fidèle non plus, mais le grand public pourra le découvrir en salles le 1er novembre 2017.

 

Pourquoi ?

Avec Bullhead, Michael R. Roskam a imposé sa patte dans le polar social belge en devenant la tête de gondole d’une nouvelle génération de réalisateurs belges prometteurs (Robin Pront, Felix Van Groeningen…). Pas étonnant que les américains soient venu le chercher pour Quand vient la nuit, adapté d’un roman du Pape du genre Dennis Lehane. Même si le film a moins marqué les esprits que son précédent, l’idée de retrouver le réalisateur pour un film francophone avec Matthias Schoenaerts (qui n’a jamais été aussi bon que dirigé par Roskam) et Adèle Exarchopoulos (qui serait brillante même dans une pub Cofidis) nous plaît grandement.

 




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre