BABY DRIVER | Bande-annonce du nouveau Edgar Wright

Qui ?

Edgar Wright, jeune artisan du renouveau du cinéma britannique, a dévoilé ce dimanche 12 mars la première bande-annonce de son nouveau film, Baby Driver. Que l’on apprécie ou pas sa carrière, on ne peut lui soustraire sa capacité prodigieuse à imposer son propre style dans chacun de ses films. Depuis 2013 et Le dernier pub avant la fin du Monde, l’auteur de la mythique trilogie Cornetto se laissait désirer après son départ du projet Ant-Man auquel il avait longuement été associé avant d’être congédié par les producteurs suite à des différends artistiques.

Il revient donc après quatre ans d’absence pour Baby Driver, une comédie policière au casting déjanté qui comprend autant le jeune Ansel Elgort (vu dans Nos étoiles contraires et la saga Divergente) que Jamie Foxx, Jon Hamm et Kevin Spacey – qu’on ne présente plus.

Quoi ?

Edgar Wright insuffle à nouveau l’humour à son écriture mêlant les genres variés. Toute la trilogie Cornetto reposait sur ce fonctionnement, en naviguant entre le film de zombies, le film d’action, et le film apocalyptique. Baby Driver est une flèche inédite ajoutée à l’arc bandé d’Edgar Wright : il racontera le destin d’un jeune driver pour les braquages de banque (comme l’était Ryan Gosling dans le mutique Drive), mélomane à ses heures, qui se voit obligé de fuir après une opération qui a mal tourné.

Quand ?

Le nouveau film d’Edgar Wright est programmé pour conclure la saison estivale à la date du 23 août 2017, distribué par Sony Pictures. Notons qu’il vient d’être présenté au festival SXSW d’Austin et a bénéficié d’un très bel accueil.

Pourquoi ?

Wright renoue donc ici avec les atouts qui composent l’ensemble de son œuvre, où se confondent légèreté et trame dramatique. Le premier trailer est prometteur et annonce la couleur. Cependant, Wright a eu trop souvent la fâcheuse habitude de s’appuyer sur l’absurdité des situations pour excuser un produit final décousu. Prions donc pour que sa créativité se heurte à certains gardes-fous afin de préserver la cohérence qu’il aura négligé jusqu’alors.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre