featured_Alabama-Monroe

ALABAMA MONROE

8
Coup de coeur

Elise et Didier sont amoureux malgré leurs différences religieuses et philosophiques. Mais quand leur fille tombe malade, leur relation est mise à l’épreuve.

Once.

Il est des films qui vous touchent en plein coeur. Des petites pépites qui explosent dans vos yeux. Alabama Monroe fait partie de ces films là, rares, magiques, sensoriels, qui vous transportent… avant de vous laisser, penauds, sur le bord de la route avec ses promesses perdues. En effet, le long-métrage de Felix Van Groeningen vole longtemps, haut, vers les cieux des grands films, pendant près d’une heure et demie, grâce à sa mise en scène délicate, ses deux acteurs cinégéniques en parfaite symbiose à l’écran et cet adorable bout-de-chou, son image éblouissante d’élégance et de beauté, sa musique chavirante et ses instants de grâce où seuls les images et les silences suffisent.

Longtemps, on se dit qu’on tient là un petit miracle cinématographique, une merveille enchanteresse faite, sans calcul, avec les tripes et le coeur. Arrive alors ce dernier segment, pas à la hauteur, décevant car mal venu, comme si son auteur n’avait pas su comment donner un avenir à ce couple meurtri. Malgré tout, pour sa vitalité, son énergie singulière et son ton entre noirceur et légèreté, pour son esthétique sensible et ses formidables interprètes, pour sa country transcendante et ses émotions puissantes, Alamaba Monroe est un film qui se découvre et qui se vit, intensément. 

thb_Alabama_Monroe

ALABAMA MONROE

RÉALISÉ PAR FELIX VAN GROENINGEN
BELGIQUE – 111 MIN – DRAME, ROMANCE
Avec VEERLE BAETENS, JOHAN HELDENBERG, NELL CATTRYSS
Sortie : 28 AOÛT 2013




15
Poster un Commentaire

avatar
9 Fils de commentaires
6 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
selenieA.MarcozeblogWilyrahpierreAfeu Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
FabR
Invité
FabR
Très beau billet. Bien plus beau que ce film qui m’a malheureusement beaucoup moins transporté que toi…
FabR
Invité
FabR
Tu retranscris parfaitement tes envoûtement et désenchantement.
Pour ma part, j’ai été bien plus envoûté par « La guerre est déclarée » (sur un sujet proche, même si Alabama Monroe ne se limite pas à l’histoire d’un couple confronté à la maladie de son enfant). C’est la narration éclatée qui m’a tenu à distance du film, comme si le réalisateur n’avait pas confiance dans l’efficacité de son histoire si celle-ci avait été contée de façon linéaire.
pierreAfeu
Invité
S’il fallait choisir entre La guerre… et celui-ci, je choisirais celui-ci, même si je n’ai pas été touché plus que cela, malgré les qualités du film, ses interprètes en tête.
Marcozeblog
Invité
Tu as raison la musique est chavirante ! c’est tout à fait le bon mot. J’ai adoré comme toi. Au passage, ton blog est vraiment très beau, sobre et élégant.
A.
Invité
A.
Joli billet, oui ! Et moi qui ne peux même pas aller le voir… 🙁
selenie
Invité
Un très beau film en effet, on frôle parfois un peu trop le pathos mais au final on est touché au coeur… 3/4
trackback
[…] le choix du coeur plutôt que celui du buzz pour Alabama Monroe, bouleversant drama belge de Felix Van Groeningen. Malheureusement, il ne fait figure que de petit […]
trackback
[…] de ce palmarès et la seule vraie preuve de courage de l’Académie hier soir : le déchirant Alabama Monroe sacré meilleur film […]
trackback
[…] sont nommés dans cette catégorie très disputée. Après le sacre de l’extraordinaire Alabama Monroe, ce serait un symbole fort que de voir Richard Linklater ou Xavier Dolan l’emporter. Deux […]
trackback
[…] croître depuis J’ai tué ma mère. Enfin, que le poignant Mommy succède au bouleversant Alabama Monroe est un symbole fort qui ne peut que nous […]