31

31

Petit Zombie

Le 30 octobre 1975, cinq personnes choisies au hasard sont enlevées et retenues en otage dans un endroit appelé Le monde du crime. Durant la nuit d’Halloween, ils devront se battre pour survivre à un jeu violent et sadique.

Raides-neck.

Rob Zombie radote. Ça fait de la peine d’écrire ça tant l’Américain avait su imposer sa paluche trash dans un cinéma de genre US sclérosé par le manque d’imagination. Avec 31, présenté au PIFFF et dispo en vidéo en janvier, il réalise une œuvre un brin flemmarde qui mélange des influences plus ou moins conscientes, de Salò à American Nightmare, entre deux références à la nazixploitation et à feu-Hershell Gordon Lewis.

Toute tentative subversive s’évente hélas très vite. La brochette de hellbily bas du front – le genre de héros qu’affectionne Zombie – se frotte à une galerie d’assaillants WTF – dont un clown nain  néo-nazi qui braille en espagnol (!!!) – dans un survival sans grand éclat. Les vilains, mini-Hitler hispanophone en tête, multiplient les répliques misogynes et homophobes mais évitent par exemple toute logorrhée raciste ou antisémite. Le politiquement incorrect a visiblement des limites que Rob Zombie se garde bien de dépasser et qu’il cantonne à un chapelet de vannes graveleuses.

Si 31 s’ouvre par un monologue prometteur créant une ambiance bien flippante, le sadisme qui se déploie ensuite n’est qu’occasionnellement perturbant. D’un jet d’hémoglobine à l’autre, on a surtout l’impression d’assister à un avatar peu inspiré de Saw. On a connu Rob Zombie plus retors.

La fiche

31-affiche

31
Réalisé par Rob Zombie
Avec Sheri Moon Zombie, Malcom MacDowell…  
Etats-Unis – Horreur

Sortie en vidéo : 2 janvier 2017
Durée : 103 min 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de