featured_3coeurs

3 CŒURS

6
Prenant

Un soir, à Valence (Drôme), Marc, qui a loupé son train, rencontre Sylvie. Ensemble, ils déambulent dans les rues jusqu’au petit matin puis, se donnent rendez-vous à Paris, quelques jours plus tard. Mais, le jour venu, Marc ne peut la retrouver au lieu convenu. Ignorant comment recontacter Sylvie, il la cherche un temps, puis rencontre Sophie. Ils apprennent à s’aimer, mais Marc ne sait pas que Sophie est la soeur de Sylvie.

Palpitant

Le scénario de Benoît Jacquot et Julien Boivent tricote un triangle amoureux en nouant les fils sentimentaux entre des personnages que rien ne semblait prédestiner aux tumultes les plus violents de la passion amoureuse. Un inspecteur des impôts, deux soeurs antiquaires, trois coeurs au compteur. Cousue comme un mélodrame, l’intrigue subit les griffures d’une sorte de thriller sentimental, puisque l’on pressent que les fils se rompront lorsque l’homme amoureux découvrira que la soeur de la femme qu’il aime tranquillement est celle avec qui il aurait dû s’épanouir s’il avait pu la retrouver à temps, si leur histoire d’amour n’avait été avortée par le destin après leur coup de foudre mutuel. Benoît Jacquot (Les adieux à la reine) se plait à retarder le moment de cette découverte et maintient la tension, tout en jouant avec nos nerfs, pour mieux défaire le mélodrame de ses accents lacrymaux.

La distribution initiale envisageait Marion Cotillard et Léa Seydoux dans le rôle des deux soeurs : inutile de dire que cela aurait donné un tout autre film. Sans faire offense à leur talent, au regard de l’alchimie entre les trois acteurs principaux (Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni), certains rendez-vous manqués ne sont pas forcément à regretter.

 La fiche

thb_3coeurs

3 CŒURS
Réalisé par Benoit Jacquot
Avec Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve
France – Drame
Sortie en salles : 17 Septembre 2014
Durée : 107 min




6
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
MickaelJOLIOTтном ряи#Concours 3 COEURS : gagnez vos places de cinéma | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAmymp Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
widescreen
Invité
widescreen
Le meilleur film de B. Jacquot. La meilleure prestation de Poelvoorde. La majorité des scènes, et de la cuisine du cinéma (comme les apparitions de C. Gainsbourg ou une simple chanson) sont toutes à leur sujet. Les quelques digressions enrichissant les personnages. Mais le sentiment de tragédie est surtout souligné par l’utilisation d’une musique simple et fortement présente qui est certainement un grand atout à la réussite du film. Si plusieurs interprétations peuvent êtres faites de la fin, suivant son propre ressentie ou ses espérances, Poelvoorde l’a interprété, comme tel, qu’en toute connaissance du destin de son personnage.
mymp
Invité
Je te trouve bien indulgent pour ce truc indigent si typique du cinéma français où on s’aime en tirant la gueule. Gainsbourg et Mastroianni sont les seuls intérêts de cette romance ratée, plombée par des dialogues bateaux.
Thomas Périllon
Administrateur
Salut Michael,
Effectivement de mon côté j’ai plus de réserves que Fabien. J’ai été gêné par la mise en scène avec l’utilisation de la musique un peu trop appuyée et le rythme un peu long. Si le premier quart du film nous tient bien, la suite est franchement plus poussive…
JOLIOT
Invité
JOLIOT
Bonjour,
J’ai eu du mal à « croire » aux couples Charlotte Gainsbourg & Benoît Poelvoorde, Chiara Mastroianni & Benoît Poelvoorde ….. ça manquait de passion.
La voix « off » avec la musique presque dramatique m’ont aussi gênée.
J’ai été déçue par ce film dont le sujet et la distribution étaient pourtant prometteurs !
Mickael
Invité
Mickael
J’ai bien aimé ce film et me suis interrogé sur la scène finale. Si quelqu’un d’ailleurs pouvait m’en dire une interprétation ?
La musique du film entraine des occlusives qui colle parfaitement à ce que vivent les trois personnages en présence, c’est un supplément d’âme qui fait naitre des battements de cœur et des frissons de grandeurs.